lexique des termes vampiriques arabes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lexique des termes vampiriques arabes

Message par Osiris le Lun 14 Avr 2008 - 14:28

Lexique

L’Islam reconnaît l’Arabe comme langue de prédilection, car c’est en Arabe que Dieu choisit de révéler le Qur’ân à Muhammad. C’est donc la langue cornmune du monde musulman, le langage de la religion et de l’éducation. Ce qui ne signifie pas que les autres langages - Perse, Hébreu, Berbère et autres - sont inconnus dans l’empire. L’Arabe est simplement considéré supérieur. Le lexique qui suit ne donne qu’un aperçu de l’Arabe, bien sûr, ne reprenant que les termes importants — pour les vampires ou les mortels — sous le Croissant des Ténèbres.

’asabiyya : la dynamique et le sens communautaire d’un groupe affamé et soudé ; les érudits le considèrent comme le moteur de l’expansion et de la conquête qui s’essouffle quand la culture devient sédentaire et ”civilisée”.

De ”transcriptionibus”

Il n’y a pas de façon correcte de transcrire l’Arabe en alphabet latin, que ce soit en Anglais ou en Français. Entre autres, le sens des mots arabes dépend tant de l’intonation et de l’emphase, que même une transcription ”correcte” peut être invalidée par la prononciation. Dans la plupart des œuvres universitaires, ce défi est relevé par une gamme assez déconcertante de signes diacritiques et autres aides à la prononciation qui embellissent les mots arabes et aident le lecteur informé à s’approcher de la richesse du langage arabe.

Dans le cadre d’un livre comme le Croissant des Ténèbres, une telle précision serait plus gênante qu’autre chose. Sans explication étendue, ces ”aides” ne font qu’embrouiller les mots. Au lieu de la précision, nous avons opté pour la simplicité, mais sans toutefois renoncer au dépaysement que peut apporter l’emploi judicieux de termes étrangers. Nous avons donc parfois utilisé des transcriptions un peu plus ”fidèles” que celles qui existent en Français - Qur’ân au lieu de Coran, Muhammad au lieu de Mahomet, par exemple... Dans certains cas, la ”transcription” du terme arabe historique sera indiquée entre parenthèses à la suite du terme français courant, ou bien l’inverse selon le contexte. Libre à vous d’employer le terme qui vous convient le mieux.

Abu Lazar : littéralement ”Père de Lazare”, c’està-dire Cappadocius.

Al-Amin : littéralement ”les vertueux”, nom arabe du Clan Salubri.

Allah : Dieu. Malgré ce que croient certains, Allah n’est pas un ”Dieu musulman” à part, mais bien le même être suprême adoré (de façons différentes) par les Juifs et les Chrétiens.

Andalus (Andalousie) : L’Espagne mauresque.

ansar : ghoule.

Asdiqa’ al-Lail : Les Amis de la Nuit, le corps dirigeant des Qabilat al-Khayal (Clan Lasombra), connu en Europe sous le nom de Amid Noctis.

Ashirra : littéralement ”frère” ; secte islamique de vampires basée autour de la croyance que Muhammad a offert la rédemption aux Caïnites qui se soumettraient à la volonté de Dieu ; plus généralement, terme se référant à un vampire qui reconnaît l’Islam (ou tout du moins dit le faire).

ayyar : un groupe de guerre ; chez les Ashirra, une coterie au but spécifiquement martial.

Banu Haqim : ”les fils d’Haqim”, clan connu en Europe sous le nom d’Assamites.

bay’t : un clan, qu’il soit vampirique ou mortel.

bïlad as-sudan : l’Afrique sub-saharienne.

calife : plus exactement ”khakifa”, ou successeur du prophète, le titre du chef religieux et politique de l’Islam ; immédiatement après Muhammad, il y eut une succession relativement claire de califes, mais dans les dernières générations, plusieurs califes prétendent au titre, tout en dominant chacun une partie différente du monde islamique ; c’est devenu un titre au grand pouvoir symbolique, mais sans véritable poids politique.

cinq piliers de l’Islam : les obligations essentielles de tout bon musulman : shahada (la profession de foi), salât (prières quotidiennes), zokat (aumône), sawn (jeûne du Ramadan) et hadjdj (pèlerinage).

damga : emblème calligraphique d’un chef turc, similaire de bien des façons aux blasons ou armoiries occidentaux.

dhimmi : non-musulmans (Chrétiens ou Juifs, le plus souvent) vivant sous la protection de la loi musulmane ; ils sont tolérés, mais soumis à une taxe.

djinni (pluriel djinn) : un esprit surnaturel natif de l’Arabie et du Moyen-Orient ; certains reconnaissent l’Islam, et d’autres non.

faris : cavalerie.

Fran] : Les Francs, ou croisés, qui ont envahi les terres musulmanes.

ghutrah : la coiffe traditionnelle portée par les hommes arabes.

Hadith : Les paroles rassemblées et la biographie de Muhammad, formant le deuxième grand texte religieux de l’Islam, après le Coran. Un hadith est l’une des paroles contenues dans ce recueil.

Hadjdj (ou Hajjj : pèlerinage à la Mecque, qui doit être entrepris au moins une fois par chaque musulman physiquement capable de le faire ; dernier des cinq piliers de l’Islam.

Hadjdj, le : une lignée des Mutasharidin (Nosferatu) qui fait remonter ses origines à Tarique al-Hadjdji, l’un des anciens des Ashirra, puissant sorcier du sang.

hammam : un bain public, lieu de réunion important pour les communautés arabes.

harem : les quartiers des femmes dans une grande maison musulmane.

Hedayat el-Hawa : ”Dons du Vent”, une voie de magie du sang sihr à peu près équivalente à la voie thaumaturgique Rego Tempestas.

Hedayat el-Nar : ”Dons de la Flamme”, une voie de magie du sang sihr à peu près équivalente à la voie thaumaturgique Creo Ignem.

Hedayat el’Qalb : ”Dons du Cœur”, une voir unique de magie du sang sihr.

Hedayat îman : ”Dons de la Foi”, une voie unique de magie du sang sihr.

Hijra (ou Hidjra, Hégire) : littéralement ”la rupture des liens” ; la fuite de la Mecque vers Médine par Muhammad en 622 (de notre ère), qui marque le début du calendrier musulman. Dans un sens plus large, cela signifie aussi abandonner ses anciennes coutumes pour embrasser l’Islam.

imam : un chef religieux musulman qui conduit la prière ; dans la secte Ashirra, l’imam est le vampire qui donne la direction religieuse aux Caïnites de la région ; souvent, l’imam et le sultan vampiriques locaux sont la même personne, ou possèdent une sorte d’accord.

Jihad, le (ou djihad) : littéralement ”guerre sainte”, le devoir de tout Musulman de défendre et faire progresser sa foi. Ce terme s’applique à bien d’autres choses que le seul plan martial (pureté intérieure, etc.).

jund : soldat professionnel qui se bat pour l’argent et la terre.

Ka’ba, la (ou Kaaba) : le temple de la Mecque qui est le site le plus sacré de l’Islam. Il contient la Pierre Noire, et était autrefois un temple animiste, avant l’Islam. D’après la tradition musulmane, c’est Ibrahim (Abraham) qui a construit la Ka’ba.

Madina (ou médina) : le centre social d’une ville, qui n’est pas toujours son centre physique ; la madina abrite la grande mosquée et la cour du qadi ; la modina peut aussi posséder quelques reliquaires des saints, des librairies et des centres d’apprentissage.

madrasa : école théologique pour l’interprétation de la loi islamique ; les Mushakisin (Brujah) érudits trouvent souvent asile dans des madrasas.

Maghreb : Afrique du Nord.


Majnoon (pluriel Majanin) : littéralement ”fou”, le nom arabe des Malkaviens.

Mamelouk : spécifiquement, l’un des esclavesguerriers turcs qui forment le centre de la force armée islamique, dont beaucoup se convertiront à l’Islam avant d’obtenir leur liberté (ils prennent le pouvoir en Egypte au 13e siècle) ; plus généralement, un esclave ou soldat-esclave.

Marid : Malkav.

maydan : hippodrome, un site de sports équestres et de dressage populaires dans les villes islamiques.

mazaar : la tombe d’un saint.

Mélopée, la : un effet surnaturel par lequel les Caïnites entendent le soleil rugir pendant qu’ils dorment en Arabie ; l’effet est plus fort près des sites sacrés de Médine et de la Mecque, et empêche la plupart des vampires d’entrer dans ces villes.

Mer de Faris : Le Golfe Persique.

Mer de Qulzum : Mer Rouge.

mihrab : une niche à prière dans une mosquée.

mollah ou mullah : un ’allim, ou érudit islamique, hautement estimé.

mudaraba : un agent autorisé dans les affaires du commerce, un intermédiaire ; appelé un commenda en Andalus.

muezzin : un crieur qui appelle les fidèles à la prière ; chez les Ashirra, le muezzin est souvent un pratiquant de magie sihr capable d’apaiser la Bête avec sa voix.

Mujrim (pluriel Mujirimin) : littéralement ”criminel”, le nom arabe d’un Ravnos.

Mushakis (pluriel Mushakisin) : littéralement ”agitateur”, le nom arabe d’un Brujah.

Mutasharid (pluriel Mutasharhidin) : littéralement ”exclu”, le nom arabe d’un Nosferatu.

Qabilat al-Khayal : littéralement ”le clan des ombres”, le nom arabe pour le Clan Lasombra.

Qabilat al-Mawt : littéralement ”le clan de la mort”, le nom arabe du Clan Cappadocien.

qadi : un juge particulièrement formé pour interpréter la shari’a ; en plus de rendre ses jugements, il peut également offrir son arbitrage pour résoudre les différends à l’amiable.

qârib : un navire, à un ou deux mâts (en cette période) ; connu en Europe sous le nom de Caravelle.

Qur’ân (Coran) : le texte islamique révélé par Dieu à Muhammad.

Ray’een al-Fen : littéralement ”les bergers des arts”, le nom arabe du Clan Toréador.

ribat : un monastère fortifié, ayant à la foi des rôles religieux et militaires ; chez les Bay’t Mushakis, c’est l’abri fortifié d’un membre du clan, généralement hors des murs de la ville.

ruh : fantôme.

sadaqa : charité volontaire, un acte de générosité très honorable chez les Musulmans.

salât : les cinq prières quotidiennes (aube, midi, milieu de l’après-midi, crépuscule et soir) exigées de tous les musulmans ; le deuxième des cinq piliers de l’Islam.

sawn : le jeûne pendant les heures diurnes du mois sacré de Ramadan ; le quatrième des cinq piliers de l’Islam.

sayyad al-ghulan : (pluriel sayyadin) : un chasseur de monstres, cherchant généralement à venger la perte d’un être proche.

shahada : la profession de foi, généralement sous la forme ”II n’est d’autre Dieu qu’Allah, et Muhammad est Son Prophète” ; le premier des cinq piliers de l’Islam.

shari’a (charia) : la loi islamique.

sihr : la magie du sang développée par Tarique alHadjdji.

sultan : littéralement ”détenteur du pouvoir” ; un roi mortel islamique qui ne prétend pas être calife ; chez les Caïnites, terme générique pour le vampire prédominant dans une ville ou tout autre grand domaine (équivalent du prince européen).

sunna : l’ensemble de la connaissance et la sagesse musulmanes traditionnelles, incarnées presque entièrement par le Qur’ân et l’Hadith.

suq (souk) : le marché central d’une ville, où se trouvent les entrepôts et les quartiers des marchands itinérants, en plus de l’espace où l’on vend les marchandises.

Taifa : L’un des petits royaumes qui se sont créés en Andalus au cours du 11e siècle (d’après taifa ou ”faction”) ; également, un groupe de Wah’Sheen (Gangrels) islamiques qui a adopté la philosophie des guerriers-érudits de l’Islam et font remonter leurs origines à PAndalus.

tariq : route ; utilisé dans les cercles caïnites de la même façon que Via et Voie en Europe, pour signifier le système de croyance et le code moral qui permet de dompter la Bête.

Tariq el-A’tham : la Voie des Os ou Via Ossis.

Tariq el-Bedouin : la ”Route du Nomade”, version musulmane de la Voie de la Bête ou Via Bestiae.

Tariq el-Haqim : la Voie du Sang ou Via Sanguinius.

Tariq el-Harb : la ”Voie de la Guerre”, une version musulmane de la Voie de la Chevalerie ou Via Equitum.

Tariq el-Hayya : La Voie du Serpent, Voie du Typhon ou Via Serpentis.

Tariq el-Sama’ : La Voie du Paradis ou Via Caeli.

Tariq el-Shaïtan : La Voie du Diable ou Via Diabolis.

Tariq el-Tanaqud : La Voie du Paradoxe ou Via Paradocis.



Les dates


ISLAMlUl’h’.

Le calendrier islamique hijri fut institué en 638 de notre ère par le deuxième calife, Umar ibn alKhattab, avec douze mois correspondant strictement au cycle lunaire, et commençant l’année où Muhammad a fui vers Yathrib (plus tard appelée Médine). Sur la base de ce cycle, le premier jour du premier mois du calendrier islamique correspond au
16 juillet 622 de notre ère. Les douze mois de l’année islamique sont : hAuharram, Safar, Rabi I, Rabi II, Jumada I, ]umada II, Rajab, Sha’ban, Ramadan, Shawwal, Dhu’l-Qadah et Dhu’l’Hijjah. Puisque les mois du hijri correspondent au calendrier lunaire, chaque mois - sur un cycle de 33 ans - ”tourne” par rapport au calendrier Julien en usage en Occident. L’année 1197 apr. J.-C. correspond à l’année islamique 575.

Bien qu’il serait intéressant que les narrateurs utilisent le calendrier islamique pour le Croissant des Ténèbres, cela serait aussi déroutant pour les lecteurs habitués au calendrier chrétien.

Par souci d’accessibilité, toutes les dates du Croissant des Ténèbres sont notées dans le calendrier occidental ; ce n’est pourtant pas celui que les narrateurs utiliseraient.


Tariq el-Umma : La ”Voie de la Communauté”, version musulmane de la Voie de l’Humanité ou Via Humanitatis.

Taugast : Chine.

’udul : un témoin légal, un homme de bonne réputation qui apporte son témoignage, se porte garant du témoignage des autres et peut présenter des documents écrits comme preuves.

’ulama (singulier ’alim, ouléma) : érudits islamiques.

umma (oumma) : la communauté des fidèles ; chez les Ashirra, la communauté locale de la secte.

Wadi (oued) : un cours d’eau asséché qui devient une rivière quand il est inondé par les orages ou à la saison des pluies.

Wah’Sheen : littéralement ”les Hommes-bêtes”, nom arabe des Gangrel.

Walid Seth : littéralement ”les Enfants de Seth”, nom arabe des Disciples de Seth..

zakat : aumône obligatoire ; le troisième des cinq piliers de l’Islam.

zawiya : un couvent ou monastère de l’un des ordres religieux musulmans qui vit isolé de la cornmunauté.

Les auteurs du Croissant des Ténèbres ont consulté un grand nombre de sources. L’Islam médiéval est une culture riche et belle, et vous ne devriez avoir aucun mal à trouver de nombreux documents sur cette période.
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum