Caïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Caïn

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:49

Caïn

Père de tous les vampires, Caïn est admiré et craint comme créateur et destructeur. S’il y a bien une chose qui unit les Caïnites, même vaguement, en ces temps tumultueux, c’est leur croyance et leur admiration envers leur père. Le culte de Caïn varie d’un Caïnite à l’autre, mais ”la Trinité de Caïn” en tant que Père Sombre, Errant et Noir Tyran est la forme la plus communément acceptée au 13*me siècle. L’influence du christianisme est évidente et une grande partie de l’iconographie est directement puisée dans des sources chrétiennes. Les Caïnites païens, musulmans et juifs teintent cette iconographie de leurs propres symboles et icônes.


De nombreux Caïnites adorent Caïn comme un géniteur, un Père Sombre dont les péchés retombent sur eux jusqu’à la fin des temps pour les maudire, mais qui les relie également à Dieu. Contrairement aux mortels qui n’ont que leur foi pour nourrir leur confiance en Dieu, les Caïnites voient en Caïn la preuve que Dieu existe réellement. Cette preuve fait des vampires des créatures divines, maudites certes, mais néanmoins bénies et touchées par Dieu. S’ils ont été rejetés dans les ténèbres, c’est par la volonté de Dieu et de nombreux théologiens vampiriques persistent à dire que cela signifie qu’il y a de la lumière et que Dieu existe dans cette lumière.


Le personnage de Caïn en tant que mystique est à la fois fort et sujet à litiges. De nombreux Caïnites chrétiens considèrent ce portrait trop païen à leur goût. Néanmoins, tous les vampires ressentent la solitude et l’isolement et considèrent donc l’Errant comme un guide qui les aide à supporter leur malédiction. Mélancolique, l’Errant attend, sachant qu’un jugement aura lieu une nuit. Il espère qu’une nouvelle Voie sera trouvée dans la nature, loin de ses enfants, celle qui mène à la rédemption.


Le livre de Nod

Cette dernière incarnation provoque la peur même parmi les plus anciens vampires. Le Livre de Nod mentionne un jugement dernier où Caïn reviendra et

s’érigera en tyran pour sa race. Il en réduira de nombreux en cendres alors que d’autres tomberont, victimes de la faim insatiable de leurs pères. La légende poursuit en affirmant qu’une fois les cendres retombées, Caïn régnera mille ans et que de grandes ténèbres s’abattront sur le monde. Certains Caïnites mystiques disent que l’heure du Noir Tyran est proche et que Caïn viendra bientôt réclamer son royaume.



De nombreux Caïnites décorent leur refuge d’autels à Caïn, tentant de comprendre leur malédiction grâce aux pistes et tribulations du Troisième Mortel. Le Livre de Nod, chroniques écrites de la main de Caïn, est à la fois recherché et souvent falsifié. Il raconte les premières nuits de Caïn et propose de sombres prédictions sur la Géhenne, période apocalyptique où Caïn reviendra pour juger tous les autres vampires. Certaines sources prétendent que le Livre de Nod permet de comprendre la malédiction de Dieu et indique comment trouver la rédemption. D’autres pensent que le texte regorge de savoirs démoniaques et de magie noire. Comme le Saint Graal, le Livre de Nod promet compréhension et salut, répondant aux questions qui minent tous les vampires. Il n’existe pas de copie complète du Livre qu 13eme siècle, mais des fragments et des faux se trouvent en sachant où regarder.

Au cours des dernières décennies, des copies d’une série d’extraits du Livre sont devenues extrêmement influentes. Répandus par les Cappadociens depuis leur temple caché en Anatolie, les Fragments d’Erciyas forment un groupe de neuf différents textes du Livre. Les

quatre premiers, appelés Genèse, Lilith, Tentations et Enoch sont censés avoir été écrits par le Troisième Mortel en personne, pour raconter son bannissement vers Nod et la Première Cité. Les deux suivants, Lamentations et Transgressions, ont apparemment été écrits par un Antédiluvien et relatent le Déluge et la Seconde Cité. Les trois derniers fragments, Commandements, Prophéties et Proverbes, sont les plus terribles puisqu’ils édictent les lois pour les Damnés et offrent de sombres prédictions de la Géhenne.

Même s’il y en a toujours pour se disputer quant aux origines des Fragments, tous s’accordent à dire que ce sont ce qui se rapproche de plus des Écritures pour les nonvivants. Les prêtres vampiriques les citent sans cesse et s’y réfèrent et les moines en ont produit de nombreuses copies. Parmi les princes et seigneurs de la nuit, en posséder une bonne copie est un grand honneur. Posséder un fragment réellement ancien, particulièrement une partie du livre perdue et ne se trouvant pas dans les Fragments d’Erciyas équivaut à posséder une relique du Christ.
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum