La primauté du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La primauté du sang

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:46

La primauté du sang
Le sang relie tous les Caïnites les uns aux autres. Le sang d’Abel a maudit Caïn et, à son tour, le sang de Caïn coule maintenant dans les veines mortes de tous les vampires. Ce sang impur, que les vampires nomment vitœ, nourrit l’existence d’un Caïnite, mais possède également d’autres qualités mystiques. C’est par ce sang que tous les Caïnites retracent leur lignage, du vampire qui les a créés jusqu’à Caïn en personne. Le sang donne également aux Caïnites une force et des réflexes inhumains, ainsi que la magie du sang des Disciplines. Alors que la Bête damne les Caïnites, et que la Malédiction de Caïn les hante, le sang les définit comme membre de leur race.


la génération

Tous les Caïnites indiquent leur généalogie selon le nombre de générations maudites écoulées depuis Caïn. Lorsque Caïn a engendré à Enoch, il a créé la deuxième génération, qui a engendré la troisième et ainsi de suite jusqu’actuellement. Les vampires situés à deux ou trois générations de Caïn jouissent de bien plus de respect que ceux de neuvième ou dixième génération. Dans les nuits médiévales, seules treize générations existent et les épaves de treizième génération sont perçues comme des moins que rien par leurs supérieurs supposés. En effet, chaque génération dilue le sang de Caïn, rendant la génération plus faible que celle qui la précède. Le Livre de Nod parle d’une époque où l’héritage de Caïn sera tellement dilué que des bâtards demi-humains, demi-vampires peupleront les villes et annonceront l’arrivée de la Géhenne. C’est pour cette raison que de nombreux anciens craignent les plus jeunes vampires, ne faisant pas confiance aux lOème, llème et 12ème générations.


Caïn a l’honneur douteux d’être le premier des Damnés, la graine maligne d’où tous les Caïnites tirent leur héritage. Aucune nouvelle de Caïn depuis sa disparition après le Grand Déluge et seuls les membres de la troisième génération ont de réels souvenirs du Père Sombre. Certains Caïnites prétendent avoir rencontré un mystérieux vagabond, aussi ancien que la terre et portant un manteau taillé dans la nuit. Nul ne sait si Caïn était ce vagabond. Ceux qui y croient craignent la nuit où Caïn reviendra, car il a été annoncé par les prophéties qu’il présidera alors le jugement dernier pour son engeance.

La seconde génération

Caïn est censé avoir Étreint trois infants seulement : la mythique deuxième génération, les créateurs des 13 Antédiluviens. Comme pour Caïn, aucune nouvelle des Trois, qui ont probablement trouvé la Mort Ultime au cours du Grand Déluge ou dans les soulèvements de la Seconde Cité. Même les puissants Antédiluviens hésitent à parler de leurs pères, êtres à la beauté incroyable, mais aussi tyrans et demi-dieux. Un au moins, voire les trois, auraient survécu et consacré plusieurs siècles à chercher Caïn, attendant son retour pour reconstruire Enoch.


La troisième génération
C’est avec la troisième génération que les mythes et légendes deviennent réels. Le Livre de Nod prétend que seuls 13 vampires appartiennent à la troisième génération et que tous ont engendré l’un des 13 clans. Seuls Caïn et les Trois savent réellement combien de vampires de la troisième génération ont été créé. Ils sont littéralement des ”Antédiluviens”, ayant survécu au déluge biblique en plongeant sous les eaux pour se cacher du soleil. Ils sont tellement anciens, prétend la légende, que la plupart n’existent qu’en torpeur, cet état de profond sommeil qui affecte tous les vampires d’un âge avancé. Les légendes prétendent que lorsque les Antédiluviens sortiront enfin de leur torpeur, ils dévoreront leur clan pour rassasier leur faim éternelle et cette époque sera celle de la Géhenne.


La quatrième et cinquième génération
Surnommés Mathusalems, les vampires de quatrième et cinquième générations sont presque aussi puissants que leurs pères. Même s’ils sont anciens, certains ont résisté à l’appel de la torpeur éternelle et ceux qui y ont succombé ne sont condamnés qu’à dormir plusieurs siècles d’affilée. Leurs pouvoirs reposent dans leurs Disciplines avancées et leur âge. Peu de vampires des générations suivantes peuvent égaler le pouvoir d’un Mathusalem. Il est dit qu’ils peuvent faire entrer un volcan en éruption et commander les légions de l’Enfer. Leur âge est aussi leur plus grande faiblesse. De nombreux membres de la quatrième ou cinquième génération tombent face aux intrigues de leurs rivaux et ennemis ou sombrent dans une profonde mélancolie. Rares sont ceux qui sortent de cet ennui, sombrant dans les brumes du temps ou perdant toute passion, se livrant aux jeux d’intrigue avec une intensité détachée, ce qui est une combinaison dangereuse.


La sixième et septième génération
Plus jeunes que les Mathusalems et les Antédiluviens, la plupart des vampires de sixième et septième générations sont tout de même des anciens dans la société Caïnite. Même si peu de Caïnites rencontrent un jour un membre de la quatrième génération, la plupart connaissent des seigneurs stylés de sixième ou septième générations. Même s’ils ne sont pas aussi puissants que les Mathusalems, ces Caïnites sont tout de même des opposants formidables, qui sacrifient volontiers leur pouvoir mystique et spirituel pour le pouvoir temporel. Ces Caïnites régnent sur de vastes royaumes, portant la couronne de monarques et commandant des armées de jeunes Caïnites et d’esclaves mortels.

La huitième et neuvième génération
Trouvant un équilibre délicat entre âge et génération, ces vampires sont les plus communs au 13ème siècle. Même s’ils sont jeunes, le sang de Caïn est fort dans leurs veines, généralement assez pour leur donner un avantage sur ceux d’une génération supérieure. Cependant, ils ne sont pas aussi vieux que les Caïnites de génération inférieure, ce qui les met en position délicate. La plupart des Caïnites de huitième et neuvième générations surmontent cet inconvénient en engendrant de grandes fratries d’infants. Au cours du dernier siècle environ, cette pratique a provoqué une explosion de la population Caïnite, principalement de neuvième et dixième générations.


La dixième et onzième génération
Même s’ils sont relativement jeunes, la plupart des vampires créés au cours des derniers siècles appartiennent aux dixième et onzième générations. Le sang de Caïn coule en eux, mais ils n’ont que récemment été libérés des entraves posées par leurs pères pour devenir des pouvoirs à prendre en compte. La Malédiction de Caïn ne les a pas encore aveuglés comme cela est le cas des générations inférieures. La nuit est encore pleine de promesses et ces Caïnites brûlent de passion et de conviction. Le sang de Caïn peut ne pas couler aussi fortement dans leurs veines, mais leur cœur non-vivant brûle d’une intensité furieuse qui fait d’eux une force avec laquelle compter.

La douzième et treizième génération
Novices et nouveau-nés, ces vampires sont éloignés de Caïn de plusieurs millénaires. Néanmoins, ce sont tous des créatures puissantes grâce à leur nature de Damnés. Même s’ils n’ont pas les pouvoirs des générations inférieures, les vampires de douzième génération se trouvent au-dessus des hommes, sont capables de battre le meilleur chevalier mortel au combat et d’exercer une influence sur les barons, les marchands et les comtes. Les Caïnites de douzième génération sont les enfants des nuits actuelles. La vaste majorité d’entre eux a été Étreinte au cours des décennies passées, ce qui leur donne un avantage auquel ne peuvent pas prétendre les sixième et septième générations.

Avec la treizième génération, les faits se mélangent une fois de plus avec les rumeurs et les mythes. Les érudits Caïnites affirment que le sang de Caïn est trop faible en eux, que ceux de la treizième génération ne sont pas vraiment des vampires à part entière, mais des Caitiff, des épaves capables de survivre quelques décennies uniquement. Les rares vampires de cette génération à avoir survécu sont considérés comme les hérauts de la Géhenne et des abominations de la malédiction de Caïn. La plupart des vampires de douzième génération n’ont pas le droit d’enfanter et ceux qui le font cachent généralement leur progéniture de peur d’être détruits. Les Caïnites de treizième génération qui survivent sont traités avec suspicion et paranoïa.


Lilith
Selon les légendes, c’est Lilith, la première femme d’Adam, qui a montré à Caïn le pouvoir des Disciplines, la magie du sang que détiennent tous les Caïnites. Lilith

Les débats théologiques sur leurs origines mis de côté, les Disciplines accordent à tous les Caïnites des pouvoirs mystiques, comme la capacité de commander aux animaux, de créer des illusions, de maîtriser les ombres... Certaines Disciplines moins orthodoxes donnent le pouvoir sur la chair ou la capacité d’utiliser les morts comme esclaves. Il existe quasiment une vingtaine de Disciplines connues, certaines communes à tous les Caïnites, d’autres jalousement gardées par une lignée particulière.

Le sang alimente les Disciplines, servant à la fois de catalyseur et de canal. Ainsi, le recours aux Disciplines nécessite que les Caïnites acceptent, même à contrecœur, leur nature de vampire. C’est un pacte avec le diable et seuls ceux dont la volonté est forte s’en sortent. Par les Disciplines, les Caïnites finissent par céder à la Bête, la rendant plus puissante.
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum