Les traditions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les traditions

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:05

La première tradition : l’alliance

”Ton sang fait de toi mon enfant, conçu à mon image. Ma malédiction est la tienne, mon salut est le tien. Je me tiens devant et au-dessus de toi, comme ton régent et ton dieu. Je suis le chemin, mes Traditions sont notre Alliance. Renonce à moi et tu renonceras à tout espoir.” Ainsi parla Caïn.

La notion d’Alliance est essentielle pour comprendre les Anciennes Coutumes au Moyen Âge. C’est grâce à la Première Tradition en particulier, et à toutes les Traditions en général, que les Caïnites voient en Caïn le monarque de la nuit et affirment que leur lignée est composée d’êtres superbes, maudits autant que bénis. Les Caïnites considèrent les Anciennes Coutumes et l’Alliance de Caïn comme une preuve de leur lien spirituel avec Caïn. Grâce aux décrets des Anciennes Coutumes, Caïn est présent et n’est plus un personnage de mythe ou de légende. En adhérant aux Traditions, les Caïnites confirment leur foi en Caïn et leur nature damnée, pour le meilleur comme pour le pire.

Ceux qui détestent la malédiction se tournent vers la première Tradition pour trouver le salut, espérant qu’en suivant les préceptes de Caïn, ils connaîtront la rédemption. À leur tour, ceux qui cherchent le pouvoir suivent l’Alliance, croyant en la promesse cachée de pouvoir en échange d’un fidèle service. Les princes et seigneurs, de la même manière, se tournent vers la première Tradition pour légitimer leur règne. Comme les rois mortels qui régnent par investiture divine, les princes citent la première Tradition et l’Alliance de Caïn, comme preuve que leur mandat est de régner tout comme Caïn ”devant et au-dessus” de tous les Caïnites.


Dernière édition par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:09, édité 1 fois
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traditions

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:06

La deuxième tradition : le domaine

”Tout comme je suis le maître de Nod, ton domaine ne dépend que de toi. Tu en es le maître et tous respecteront ce fait ou subiront tes foudres. Tous se présenteront à toi en arrivant, et tu les protégeras en retour. Il est de ton droit de chasser sur les terres de ton domaine, le sang est le tien. Accepte ces responsabilités, gouverne ton domaine et accorde aux autres le respect que tu veux qu’ils montrent à ton égard.” Ainsi parla Caïn.

La Tradition du domaine a toujours été importante pour les Caïnites, particulièrement en cette époque de relations féodales et de surpopulation vampirtque. Au cours des deux derniers siècles, les Caïnites de tous rangs et clans ont désespérément combattu pour des domaines de plus en plus petits, atteignant une frénésie meurtrière au cours des dernières décennies. Le domaine dénote souvent plus que l’influence et la protection. Il accorde au Caïnite des droits de chasse unique en son sein. Avoir une taverne pour domaine fournit un nombre de victimes quasiment illimité, alors qu’un hameau isolé suffit à peine à un seul vampire. Un Caïnite ne sera pas privé de sang tant qu’il a un domaine (quelle que soit sa taille) et qu’il le protège en gardant les autres vampires à l’extérieur.

Avoir un domaine signifie aussi que le Caïnite, que ce soit un prince ou un nouveau-né, propose l’hospitalité aux vampires qui viennent et se présentent. Lorsqu’il se trouve sur le domaine d’un autre, un Caïnite se doit d’être traité avec respect. Le possesseur du domaine est responsable de la sécurité et du bien-être de ses invités et doit partager ses terrains de chasse avec eux. Cependant, les invités qui abusent de cet état des choses risquent de sévères sanctions. Récemment, comme les tensions s’accroissent entre princes et anciens, certains ont fermé leur domaine aux visiteurs, s’isolant et condamnant tous ceux qui entrent sur leur domaine sans y avoir été invités à la Mort Ultime.

Le domaine est également la pierre fondatrice féodale du règne des princes. En cette époque de seigneurs et monarques Caïnites, le domaine est devenu d’une importance primordiale. Un prince étend son influence en acquérant de nouveaux domaines. Cela lui permet d’accorder des parties de territoires acquis à ses loyaux vassaux, cimentant encore son pouvoir et ralliant de plus en plus de Caïnites à sa bannière. Tout comme les régents mortels prétendent posséder leurs chevaliers, certains seigneurs Caïnites vont jusqu’à inclure dans leur domaine les autres Caïnites et attendent que leurs vassaux leur fournissent un impôt de sang et de victimes en remerciement de leur ”mécénat” royal ou du domaine qu’ils viennent de leur attribuer.


Dernière édition par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:09, édité 1 fois
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traditions

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:06

La Troisième tradition : la progéniture

”Tu ne dois en engendrer un autre qu’avec la permission et la bénédiction de ton ancien. Créer est le privilège de ceux qui me sont proches, car il doit y avoir un contrôle. Manque à cette loi et ta progéniture et toi serez détruits.” Ainsi parla Caïn.

Selon la troisième Tradition, seul le plus ancien vampire peut accorder la permission d’engendrer un infant. Cependant, pour autant que les vampires se souviennent, les princes jouissent du privilège de la troisième Tradition. La raison en est simple : il leur faut contrôler et limiter la population Caïnite sur leur domaine. Plus un sujet Étreint d’infants, plus le besoin de sang est grand et moins les terrains de chasse suffisent,

limitant la capacité d’un prince à satisfaire ses vassaux. Les princes aiment également ce droit car cela empêche leurs rivaux d’amasser des légions de vampires nouvellement créés en guise de troupes de choc. Un prince peut également promettre une permission d’engendrer en cadeau pour obtenir les faveurs d’un autre Caïnite, ou pour récompenser un fidèle serviteur.

Les vampires qui Ëtreignent sans permission risquent généralement la destruction de leur infant et, si l’offense est grave, la leur. Peu de princes transigent sur ce point. En réalité, il est impossible de surveiller qui Etreint et qui ne le fait pas. Il est souvent facile pour un père d’envoyer son infant au loin et de le garder secret jusqu’à ce que le moment soit venu. Ainsi, tout prince qui veut garder son fief doit punir sévèrement ceux qui sont pris. Ceux-là doivent servir d’exemple, sinon les autres sujets du prince remettraient en doute son pouvoir et son autorité.


Dernière édition par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:08, édité 1 fois
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traditions

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:07

La quatrième tradition : la responsabilité

”Ceux que tu crées sont de ton sang, jusqu’à être libérés de ta charge. En attendant ce moment, leurs péchés, leur sang et leurs sanctions seront les tiens.” Ainsi parla Caïn.

Un prince n’accorde jamais le droit de créer à la légère. Une fois qu’il a cette autorisation, le père devient seul responsable des actes de son infant. Cette Tradition avertit les Caïnites qu’ils doivent choisir leurs infants sagement. La quatrième Tradition impose que le père éduque et protège son infant. S’il ne le fait pas, la sanction est simple : le père paie les indiscrétions et crimes de son infant. Ceux qui sont réticents face à leurs devoirs de père, et qui laissent leurs infants trop libres, finissent par affronter l’ire et la condamnation de leur prince. Apeurés des conséquences, certains pères obligent leurs rejetons à prêter des serments du sang. Ces serments, qui impliquent de boire régulièrement le sang de leur père, projettent l’infant dans une servitude surnaturellement imposée, garantissant ainsi leur loyauté. La plupart des vampires s’abstiennent de cette pratique car elle tend à transformer les infants en flagorneurs.

La coutume de la quatrième Tradition veut également que le père présente son infant au prince, pour approbation. Le prince décide si l’infant est digne de rejoindre les rangs des Caïnites en tant que nouveau-né ou s’il doit être détruit. De nombreux princes agissent ainsi pour garder leurs vassaux dans le rang. Ils leur donnent le droit d’Etreindre, puis détruisent l’infant sous prétexte qu’il a été mal éduqué.


Dernière édition par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:08, édité 1 fois
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traditions

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:07

La cinquième tradition : la destruction

”Tu ne dois pas répandre le sang d’un de tes pairs plus âgé. Ce droit appartient uniquement à ceux qui me sont proches et à nul autre. Il est interdit à ceux de sang faible de s’élever contre leurs anciens. C’est ma dernière loi.” Ainsi parla Caïn.

Les princes respectent jalousement la cinquième Tradition, s’en servant comme une carte blanche pour

garder leurs vassaux dans le rang et éliminer tout fauteur de troubles. Le droit de détruire un autre Caïnite est le dernier privilège de l’autorité du prince. Non seulement un prince peut engendrer librement et prétendre à un domaine, mais il peut aussi décider de ceux qui méritent la Mort Ultime. Le prince peut utiliser la cinquième Tradition pour punir n’importe quel crime, peu importe qu’il soit trivial ou mineur, sous le prétexte de la Lextalionis, version Caïnite de la justice biblique.

Dans le climat féodal du monde médiéval, le droit d’un prince à détruire un autre Caïnite est souvent considéré comme un don. Les Caïnites de rang, comme le maître de guerre ou le préfet, ont généralement le droit de recourir à la cinquième Tradition pour dispenser la justice et faire respecter le règne du prince. Cependant, la plupart des princes sont prudents lorsqu’il s’agit d’ordonner la destruction de Caïnites vassaux d’un autre seigneur ou prince. Même si certains princes n’hésitent pas, d’autres, plus prudents, renvoient le Caïnite coupable auprès de son prince pour être puni. Si l’accusé n’est pas puni, cela peut alors provoquer une guerre.


Dernière édition par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:08, édité 1 fois
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traditions

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:08

La sixième tradition : le silence du sang

”Tu ne dois jamais révéler ta véritable nature à ceux qui ne sont pas du sang. Le faire équivaut à renoncer à mon Alliance.” Ainsi parla Caïn.

Les Caïnites sont peut-être les chasseurs ultimes, mais se montrer imprudent et révéler aux mortels leur vraie nature n’augure rien de bon pour eux. Les vampires ont besoin d’un certain secret et de supercherie pour garder leur royaume nocturne à l’abri des masses de mortels ignorants qui les entourent. La plupart des mortels de l’époque savent que des choses errent dans la nuit, mais ne savent pas vraiment comment se débarrasser d’elles (autrement qu’en les évitant). Si les humains comprenaient totalement les faiblesses et habitudes de la race de Caïn, une grande purge deviendrait possible.

Ainsi, les princes font respecter la sixième Tradition à des degrés divers. Certains, principalement les princes de grandes villes, tiennent le silence pour sacro-saint car ils souhaitent que les mortels se leurrent en pensant que les cités fortifiées sont bien plus sûres que les hameaux isolés. (En fait, il est bien plus facile de se nourrir lorsque les mortels sont rassemblés en un seul lieu.) Dans d’autres principautés, le silence est à peine respecté et principalement ignoré. Il y a des lieux où les Caïnites assistent ouvertement aux cours mortelles, régnant par la terreur et la confiance en leur domination. À moins d’être isolés et à des lieues de toute installation mortelle, ces fiefs durent rarement plus de quelques décennies, avant d’être passés par la flamme par l’Eglise ou les autres Caïnites. Généralement, les Caïnites autorisent (voire encouragent) les manifestations de leur damnation qui peuvent garder les mortels dans le rang et craintifs et interdisent celles qui peuvent inciter à la résistance organisée. Voir la différence est le propre d’un prince réellement doué.
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traditions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum