Lextalionis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lextalionis

Message par Osiris le Sam 12 Avr 2008 - 23:04

La lextalionis

Un prince fait respecter son règne par le biais de la Lextalionis, le corps de lois vampiriques érigé par Caïn et exprimé dans les Anciennes Coutumes. La Lextalionis n’est pas codifiée ni enfermée dans des parchemins poussiéreux. C’est plutôt un code de rétributions justes, soulignant les droits et pouvoirs d’un prince, supposément créé par Caïn. Ce code obéit à un précepte simple : ceux qui manquent à la loi du prince sont détruits. La Lextalionis repose sur la justice biblique - ”Œil pour œil, dent pour dent” - et accorde au prince un pouvoir terrible pour punir toute personne désobéissant à ses lois. Grâce à la Lextalionis, un prince peut déposséder un Caïnite de son domaine, l’exiler ou, pour un crime vraiment terrible, ordonner sa destruction. La Lextalionis n’est pas le seul privilège d’un prince. Tout Caïnite peut invoquer la Lextalionis pour résoudre des griefs, mais seul le prince a le pouvoir de l’appliquer. Les princes qui abusent de la Lextalionis sont rapidement victimes de leurs propres sanctions. Un prince ne peut pas espérer faire respecter la Lextalionis sans le soutien de ses sujets, mais il doit trouver une juste limite entre justice rigoriste et clémence. Le prince peut choisir de suivre la Lextalionis durement ou non et il est libre de déterminer le style et la sévérité des sanctions, comme ce qui constitue une offense.

La chasse au sang

Les chasses au sang sont à la fois communes et violentes. C’est une condamnation à mort à laquelle peu de vampires échappent. Le prince doit formellement appeler la chasse, laissant à l’accusé une occasion de fuir la ville avant minuit. Une fois la chasse lancée, tout vampire est libre de traquer et détruire le Caïnite coupable, même si généralement le préfet et sa suite mènent la chasse. Certains princes proposent même une récompense au Caïnite qui détruira le renégat, par exemple le domaine de ce dernier, lâchant ainsi une meute meurtrière de vampires assoiffés de sang et déterminés. Si un Caïnite a la malchance d’être la cible d’une chasse au sang, il est mort pour tous les autres Caïnites, sous tous les aspects. Toute personne prise à aider le fugitif est considérée comme complice et devient généralement la cible d’une autre chasse au sang.

Traditionnellement, la chasse au sang est appelée uniquement dans les cas extrêmes, mais comme les domaines deviennent rares et que les tensions entre les princes augmentent, nul n’est à l’abri. Les ennemis politiques sont souvent les cibles de telles chasses, mais toute personne assez malchanceuse pour énerver le prince peut avoir à courir pour sauver sa non-vie. Cependant, même dans les nuits violentes du 13ème siècle, peu de princes appellent une chasse au sang à la légère.

marquage

Les Caïnites peuvent facilement résister à toutes les blessures physiques, mais pas aux brûlures. Ainsi, ceux qui commettent des infractions mineures sont généralement marqués, pour que leurs crimes soient visibles par tous. Les infractions au domaine et le vol sont les raisons les plus communes de marquage. Une fois jugé coupable (souvent par lubie d’un prince ou d’un préfet), une marque est posée au fer rouge sur le front ou les bras, puis recouverte de sel pour ralentir sa guérison. Selon la sévérité du crime, la marque peut être appliquée régulièrement, pour empêcher qu’elle guérisse totalement.

Certains crimes ne sont pas assez sérieux pour mériter une chasse au sang, mais suffisamment pour faire exiler le Caïnite. Considérés comme des autarkis, ces Caïnites sont marqués puis exilés hors du domaine du prince. Le destin de ces malheureux est rarement plaisant. Sans droits ni protection d’un prince, la plupart sont traqués. Ceux qui s’échappent vers d’autres villes sont généralement refusés et livrés à eux-mêmes dans la nature. Rares sont ceux qui survivent longtemps, mais certains forment des groupes de brigands et de hors-la-loi. Dans les cercles Caïnites, ces hors-la-loi sont appelés des Infâmes.

épreuve

Empruntant à la société mortelle, le prince peut demander une épreuve et permettre au Caïnite accusé de prouver son innocence par un défi. Celui-ci peut varier dans sa sévérité, même si la plupart sont conçus pour être plus divertissants (aux yeux du prince et de la cour assemblée) que justes pour le Caïnite jugé. Les épreuves les plus communes incluent le jugement par combat, par le feu, par mise à l’épreuve de la Bête ou par la lumière purificatrice.

• L’épreuve du combat : Le moyen le plus commun pour le prince de décider de l’innocence d’un sujet est le jugement par combat, qui oppose l’accusé à ses accusateurs. Les princes et les anciens se voient généralement offrir la possibilité de combattre pour prouver leur innocence. Les Caïnites de rang inférieur ont rarement ce privilège, sauf si le prince s’ennuie et a besoin d’un spectacle. Le prince décide des conditions de l’épreuve, décidant de l’arène, des armes et des règles (même si les combats équitables sont rares). Même si l’issue du combat n’est pas obligatoirement la Mort Ultime, la plupart ne finissent que lorsqu’un combattant boit le sang de l’autre.

• L’épreuve du feu : Une autre alternative populaire de la chasse au sang est l’épreuve du feu. Dans un tel cas. l’accusé est obligé de marcher sur des charbons ardents ou est attaché à un poteau en bois qui est ensuite enflammé. Si l’accusé survit, il est déclaré innocent et libéré. Cependant, peu de Caïnites y parviennent. Pour des transgressions mineures, un prince peut demander que l’accusé tienne un charbon ardent ou aille dans le feu retirer une bague ou tout autre objet, afin de prouver son innocence. Même si elles ne sont pas fatales, ces épreuves demandent une grande volonté de la part de l’accusé, à tel point que l’innocence entre rarement en ligne de compte.

• La mise à l’épreuve de la Bête : Inspirée par lesCaïnites byzantins, cette mise à l’épreuve consiste à enfermer l’accusé, généralement dans une cage métallique suspendue ou dans une cellule humide, le privant de toute nourriture. Les Caïnites qui entrent en frénésie son’ sommairement exécutés, alors que ceux qui résistent à leur Bête sont pardonnes. Cependant, même pardonné, rien ne dit que l’accusé soit libéré. La plupart sont condamnés à passer le reste de leur non-vie comme des animaux en cage ou en torpeur.

• La lumière purificatrice : Comme dans le cas de l’épreuve du feu, peu de Caïnites survivent à la lumière purificatrice. Ceux qui y sont condamnés sont enfermés sur un toit, dans un grenier ouvert ou dans une cour, quelques minutes avant l’aube. Si le Caïnite survit à une période décidée par le prince, il a prouvé son innocence et est libéré. Sinon, la Mort Ultime proclame sa culpabilité.
avatar
Osiris

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Osiris
Race: Divine
Carrière actuelle: Maitre du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum