somnambules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ronde nocturne

Message par Invité le Mer 5 Mar 2008 - 23:28

helmer n'arrivait toujours pas à trouver le sommeil. son inquiétude et sa méfiance pour autrui lui jouait parfois des tours...

il ouvrit la fenêtre pour prendre un peu l'air et scruta un momant la lune. malgré la froideur de la nuit, helmer était torse nu. il se gratta un instant sa barbe de 3 jours et referma les volets. puis empoignant son manteau et sa cape, il décida d'aller faire un tour dans les couloirs du temple avant de regagner sa couche...

alors que son bruit de pas faisait écho dans les corridors, helmer sentit un brise glaciale lui fouetter le visage. cela venait d'un couloir, apparemment une ouverture avait été pratiquée dans ce couloir. il dégaina sa dague, craignant une autre intervention de ravisseurs et se lança tel un tigre en direction du courant d'air. puis arrivé à l'interstice d'une vieille âtre, il jeta un coup d'oeil vers la fenêtre qui semblait ouverte. ce qu'il vît lui noua la gorge : la jeune elfe était là, s'inspirant comme lui de la beauté de la nuit. helmer décida de faire demi-tour et de regagner sa chambre sans faire de bruits, mais à ce moment sa dague lui glissa des doigts et vint percuter le sol en faisant un long écho à travers le corridor. jurant pour la guigne qui semblait prendre un malin plaisir à le poursuivre, helmer ramassa son arme en jetant un coup d'oeil vers la prêtresse qui l'avait certainement entendu maintenant....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: somnambules

Message par Elanor le Jeu 6 Mar 2008 - 15:39

La nuit était claire et une Lune généreuse baignait le couloir, où ses pas l’avaient menée, d’une douce clarté argentée. Ses yeux, dont la teinte était si semblable à celle du ciel ce soir là, buvaient littéralement l’obscurité ambiante, y cherchant des réponses, des clés mais n’y trouvant finalement que de nouvelles interrogations… Elle en conçu un vague agacement contre elle-même et ferma les paupières de façon à s’interroger elle plutôt que le néant céleste qui semblait bien décidé à la narguer ce soir là.

Elle chercha en elle les raisons qui l’avait poussé à se joindre à l’expédition… Après coup, elle se sentait un peu stupide… Personne n’avait requit son aide ni sa présence… Elle s’était juste trouvé là et s’était invitée… Ses compagnons n’avaient pas semblés y trouver quoi que ce soit à redire mais n’avait pas non plus sauté de joie ni accueillie comme l’enfant prodigue… Leur réaction avaient été extrêmement neutres a part peut être quelques faibles sourires et regards interrogateurs… Tous s’évaluaient encore… La confiance serait longue à naître…

Et ce Seigneur de la Mort et des présages qui lui avait envoyé un rêve afin de lui faire quitter son temple, avait-il agit afin qu’elle prenne la route de la croisade au côté de cette folle équipée mal assortie ? Ou bien, au contraire, se désintéresserait-il d’elle et de ses folies ?

Elanor en était là de ses réflexions lorsqu’un léger bruit la sortie de ses songeries. Elle leva lentement sa main à son épaisse crinière et en tira la dague qui la retenait, la laissant cascader sur ses épaules alors qu’elle étudiait l’autre bout du couloir. Un son beaucoup plus fort se fit entendre, celui d’une lame heurtant le sol de pierre. L’Elfe se maudit d’avoir eu la stupidité de faire d’elle-même une cible aussi facile en se plaçant juste dans la lumière. Elle se laissa souplement glisser au sol et se cacha dans l’ombre sous la fenêtre. La lumière de la Lune, dont elle s’était abreuvée, avait mit à mal sa vision nocturne, nouvelle erreur… Il ne lui restait plus qu’à espérer que son visiteur n’était pas non plus doué de nyctalopie et serait gêné par l’astre nocturne. Préférant avoir le cœur net, elle lança à mi voix, ne souhaitant pas troubler le repos de ses condisciples.


« Qui va là ? Montrez-vous ! »
avatar
Elanor

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elanor
Race: Elfe
Carrière actuelle: Prêtre

Revenir en haut Aller en bas

Re: somnambules

Message par Invité le Jeu 6 Mar 2008 - 21:18

helmer tira sur le pan de son manteau et ramassa en un geste vif sa dague tombée par terre. la prêtresse semblait l'avoir entendu car elle n'était plus à sa place. elle devait avoir ses raisons elle aussi de se méfier d'un étranger.

helmer jugea que c'était pour lui le moment de s'éclipser mais une force semblait le retenir.. il fallait au moins qu'il présente ses excuses à la jeune elfe pour l'avoir importuné dans sa contemplation. helmer sortit de sous son âtre et grogna, une main cependant posée sur la poche de son manteau où se trouvait son arme :


"ne vous en faites pas mademoiselle. je ne faisait que passer. vous comprenez ? tout ces évènements ont de quoi inquiéterr...

au fait, vous devriez refermer la fenêtre. on ne sait jamais. peut-être que les agresseurs des bains et les voleurs de ce soir sont dehors en train de vous guêter, attendant que vous ayez le dos tourné pour entrer à nouveau dans le monastère et pour commettre d'autres méfaits. enfin, ce n'est qu'un conseil. d'ailleurs je vais le faire moi-même..."


helmer ferma en un claquement sec la fenêtre non sans avoir jeté un coup d'oeil dehors.

"voilà qui est fait. je vous souhaite une excellente nuit".

alors qu'il faisait mine de regagner sa chambre, helmer se rappela de son affaire en cours. puis ses bruits de pas cessèrent et il se retourna vers la jeune elfe :

"puis-je vous faire une confession ?..."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: somnambules

Message par Elanor le Ven 7 Mar 2008 - 18:05

Qui que soit la personne qui l’épiait, elle ne semblait pas vouloir se présenter… Toutefois, la jeune femme perçu un léger son avant qu’une haute silhouette ne sorte de l’ombre. Plissant les yeux, elle fini par reconnaître Helmer, l’amateur d’alcool de prune qui semblait aux ordres de Selena. Elle fut surprise de le voir là et encore plus qu’il ait commit l’erreur de débutant de laisser tomber son arme… Effectivement, la situation devait sérieusement l’inquiéter pour le pousser à patrouiller ainsi dans les couloirs.

Elanor se redressa lentement, exposant son visage intrigué dans un rayon de lumière argentée. Quel curieux personnage que cet homme… Alors qu’il avait parut devoir se faire violence pour se montrer, voilà qu’il prenait le contrôle des opérations et venait la priver de l’air nocturne qui venait jouer sur sa peau. Elle en fut contrariée mais se contenta de l’observer agir en gardant le silence… La prenait-il pour une enfant incapable ? Ou bien pour un chien hargneux qu’un flot continu de parole pouvait calmer ou, en tout cas, perturber suffisamment pour qu’il se retienne d’attaquer ? La jeune femme n’était ni l’un ni l’autre mais nota au passage la mention d’une attaque aux bains dont elle n’avait point été instruite.

Il semblait prêt à repartir inspecter les ombres du Temple, sans se préoccuper davantage de sa future compagne de route mais il stoppa sa marche et se retourna vers l’Elfe. Encore stupéfaite de la maladresse et du manque de tact dont il avait fait montre en la privant de la possibilité de répondre et d’émettre son opinion, elle devait toutefois admettre qu’il avait eu raison de la mettre en garde et de prendre les mesures qui s’imposaient pour la sécurité de tous. Aussi lui adressa-t-elle son habituel sourire de sphinge, mi-chaleureux, mi-mystérieux en attendant qu’il explique son changement de direction.

Ainsi, il souhaitait lui faire part de quelque chose ? Cela impliquait-il qu’il la considérait comme membre à part entière de l’équipée et qu’il lui accordait sa confiance ? Surement pas non, se morigéna-t-elle. Mais s’il jugeait bon de l’informer de quelque chose, elle se devait de lui prêter attention. Elle lui présenta sa dague avant de la ranger dans sa poche, indiquant par se geste qu’elle acceptait sa présence. D’une voix à peine murmurée, de peur de troubler le repos des moines, elle lui répondit tout en l’invitant à revenir vers la lumière, préférant voir ceux à qui elle s’adressait :


« Je suis prête à vous écouter… Seigneur Helmer, c’est cela ? »

Comme c’était curieux… Elle ne connaissait leurs noms que pour les avoir entendus rapidement ou lus sur le manuscrit d’Hermann… Le vieux prêtre aurait pu songer à faire les présentations dans les formes… Même si la situation était de crise…
avatar
Elanor

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elanor
Race: Elfe
Carrière actuelle: Prêtre

Revenir en haut Aller en bas

somnambule

Message par Invité le Sam 8 Mar 2008 - 0:01

helmer resta un moment devant la prêtresse, en plissant les yeux pour percer ne serait-ce qu'un peu l'obscurité qui emplissait le corridor après qu'il eût fermé les volets de bois. une autre erreur... cela faisait la deuxième erreur de débutant qu'helmer faisait en l'espace de quelques secondes. sa première erreur fût d'avoir fait tombé sa dague, révélant ainsi sa présence, sa deuxième erreur était de se retrouver dans l'obscurité avec une femme dont il ne savait rien. cette jeune elfe troublait fortement le professionnalisme d'helmer, sans doute était-elle une sorcière...

"je ne suis pas un seigneur, mademoiselle, répliqua helmer à son interlocutrice. je chasse simplement les criminels et les truands qui infestent notre ville. cela n'a rien de noble, je le sais, mais j'aime cela. il faut être maître de soi et avoir des nerfs d'acier pour ne pas se laisser avoir par le premier tueur venu. et surtout, il faut parfois savoir jouer un double, voire un triplejeu pour parvenir à coincer des barons du crime, envers et contre tous.

-de ce fait, je ne m'attache pas aux gens. je ne garde jamais contact avec des compagnons quels qu'ils soient. mon employeur d'aujourd'hui peut devenir ma victime de demain. si vous voyez ce que je veux dire..."


helmer ne distingua que la vague silhouette de la jeune elfe à travers les ténèbres. aussi, recula-t'il de quelques pas afin de se retrouver dos au mur et éviter de se faire surprendre dans le dos.

"voilà, je vous ait dit tout ce que j'avais à vous dire. si vous savez lire entre les lignes, vous comprendrez ce que je plannifie. j'accompagne séléna dans cette expédition contre mon gré. j'ai des affaires bien plus importantes à faire ici, dans la cité. cette expédition ne m'est qu'un contre-temps extrêment fâcheux. je ne viens que parce que je suis employé par une jeune noble en mal d'aventure."

et entre nous, qui pourrait croire un vieux prêtre qui parle de démon venu de la fin des temps pour causer mort et désolation sur son passage ? moi, en tout cas, j'ai du mal à croire cela. si c'était vraiment le cas, de grands héros se seraient certainement misen piste pour contrecarer les plans déments de cette bande de tueurs fanatiques, vous ne croyez pas ?

-regardez la situation en face... nous somme tous de jeunes novices qui partons pour une destination hasardeuse. nous ne nous connaissons même pas, d'après herman la fin du monde est proche, et nous ne sommes même pas capable de trouver une cohésion de groupe. et il va falloir arrêter ces tueurs fous !" combien sont-ils ? commnt sont-ils organisés ? que veulent-ils vraiment ? nous ignorons tout d'eux...


helmer ricana sous barbe puis il garda le silence.

"et vous, qu'en pensez-vous jeune elfe ? qu'es-ce qui vous a amené à faire parti de cette compagnie ? quelles sont vos motivations ? quel dieu servez-vous ?"

helmer attendit la réponse de sa future compagne de route qu'il avait toujours du mal à distinguer dans le noir ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: somnambules

Message par Elanor le Sam 8 Mar 2008 - 14:28

Il semblait à Elanor qu’une pierre glacée venait de tomber au fond de son estomac. Si elle savait lire entre les lignes ? Oui et non… Elle était davantage coutumière de la simplicité et de la franchise mais n’était pas candide au point de ne pas avoir enregistré le message que lui transmettait le chasseur de prime… Il était un tueur et gagnait sa vie en tuant… S’il les accompagnait, c’était en raison des honoraires que lui versait Selena et non pour la beauté du geste ou l’honneur de combattre pour une juste cause. Mais même si ses premières paroles semblaient limiter ses actions à la lie de la société, il semblait indiquer qu’il n’hésiterait aucunement à abattre froidement son actuel commanditaire…

Ce n’était peut être qu’une maladresse dans son discours, mais il laissait entendre le fait qu’il ne se préoccupait que peu de la nature de la cible du moment que l’argent suivait… Or, Hermann avait bien indiqué qu’aucun d’entre eux ne recevraient salaire… Elanor n’avait nullement fonction de garde du corps… Toutefois, et tant qu’Helmer ne se serait pas davantage expliqué, elle garderait un œil sur la jeune noble ainsi que sur ses autres compagnons… Autant pour leur protection que pour la sienne propre… Cet homme saurait surement être dangereux si l’envie l’en prenait…

Vint alors un discours qui fit bouillir le sang de la jeune femme… Il n’avait donc foi en rien ? N’avait jamais vu ces horreurs qui se repaissaient de carnage ? Il prenait son mentor pour un fou ? Helmer avait bien mal choisit son interlocuteur pour tenir de tel propos. Bien que résignée à ce que tous ne possède pas la même vision de l’existence qu’elle, elle ne pu s’empêcher de répliquer :


« Je vous plains, Helmer… Vivre avec si peu de foi doit vous rendre bien solitaire… Peut-être pour vous ses Démons ne sont que fantasmes échevelés d’un vieil homme qui perd sa tête… Mais pour moi c’est une réalité… Une réalité à laquelle nous devons remédier… »

S’il avait fait grand jour, il aurait pu voir ses yeux brûler d’un feu vengeur, presque fanatique… De toute la personne de la jeune Elfe émanait l’impression qu’elle comptait se jeter dans la bataille quitte à en mourir… Si elle avait eu des doutes sur le bien fondé de ses décisions, l’indignation qu’elle avait ressentit aux paroles de l’homme l’avait résolue à atteindre son but… Elle reprit d’une voix basse, chargée de tension…

« J’ai vu la destruction et le mal que peuvent semer ces monstres… Qu’ils soient Démons, Mort-Vivants… Que sais-je… Toutes ses horreurs, je les ai vus massacrer et tuer des êtres que j’aimais… Et j’ai vu des hommes et des femmes, simples mortels, se lever contre eux et les exterminer parce que quelqu’un devait bien le faire… »

Elle reprit son souple, tâchant de se maîtriser… Helmer ne méritait pas sa rage, il ne lui avait rien fait… Simplement mise en garde… D’un ton plus doux, elle ajouta :

« Nous ne sommes certes pas des héros… Mais que sont ces êtres de légendes après tout ? Des personnes qui n’étaient pas suffisamment attaché à la vie ou qui ne craignaient pas suffisamment la mort pour rester chez eux… N’est ce pas ce que nous sommes déjà tous ? Si nos errances peuvent être mises aux profits du bien sur cette terre… Pourquoi s’en priver… Nous mourrons tous un jour… Autant que ce soit en faisant quelque chose de juste… »

Helmer l’avait interrogé sur ce qui l’avait poussé à se joindre à leur groupe. Elle dû y réfléchir quelques minutes… Son motivateur premier, sur l’instant, avait été la culpabilité… De n’avoir pas su sauver ses parents, de n’être pas montée à l’étude du Prêtre cinq minutes plus tôt, de toutes les petites choses qu’elle avait pu manquer dans sa jeune existences et qui avaient eut des conséquences néfastes… Mais elle ne pouvait exposer tout cela au chasseur de prime :

« Je me nomme Elanor… Non pas « jeune Elfe »… Ce que je pense de tout cela ? Je viens de vous l’exposer… Mes motivations ? La culpabilité et la volonté de me montrer digne des Dieux en affrontant l’épreuve qu’ils m’ont envoyé en gardant la tête haute et sans faillir à ma foi… Quand au Dieu que je sers… Je suis encore novice et n’ai pas encore le droit de me revendiquer d’un culte ou d’un autre… Mais si vous tenez à le savoir, je me destine à servir le Seigneur Moor… »

Elle secoua doucement la tête, faisant voleter ses longues mèches brunes qui venait former comme une ombre plus dense autour de son visage. Si Helmer les accompagnait uniquement pour recevoir son pécule de la main de Selena, ils ne parviendraient effectivement jamais à former un tout cohésif… La suspicion de l’un entraînerait celle des autres… Elanor porta la main à sa tempe, sentant venir le mal de crâne. D’un ton se voulant apaisant après ses paroles un peu vive, elle voulu tenter d’attendrir l’attitude du guerrier… Bien que le combat soit surement perdu d’avance :

« Aucun de nous ne se connaît encore… Il est normal qu’aucun lien ne se soit tissé en si peu de temps… Faire confiance aux autres et obtenir la leur prend du temps, et beaucoup de bonne volonté des deux côtés. Je ne suis pas votre amie, Helmer, et j’ai conscience que nos points de vue sur cette quête sont extrêmement divergeant… Mais le destin veux que nous soyons réunit et que nous devions œuvrer ensemble… Nous pouvons au moins essayer d’apprendre à nous connaître un minimum avant de commencer à nous entre tuer, non ? »

Elle lui tendit sa main fraîche et blanche, fantôme opalescent dans la pénombre du corridor. Elle pensait être passée à côté d’une bonne partie du message de son compagnon mais avait eu une journée trop riche d’émotion pour chercher à décortiquer ses paroles sibyllines. Elle y réfléchirait plus tard… Pour le moment, elle espérait juste qu’il accepterait sa main tendue en signe de paix… On ne serre pas la main d’une personne que l’on prévoit de tuer… Elle-même aurait aimer pouvoir faire de ses gens ses amis avant de devoir s’enterrer dans un Temple…

[HRP: Si je suis vraiment passé à côté de quelque chose, n'hésite pas à me le dire ^^ Je modifierais en cas de besoin ^^]
avatar
Elanor

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elanor
Race: Elfe
Carrière actuelle: Prêtre

Revenir en haut Aller en bas

somnambule

Message par Invité le Mar 11 Mar 2008 - 8:12

bien qu'il ne distinguait pas le visage de son interlocutrice, helmer sentait qu'elle était troublée, voire même en colère contre lui. mais qu'importait, il n'était pas là pour se faire des amis, mais pour protéger séléna, qu'importait si les autres l'estimait ou non.

puis éléanor se calma et offrit à helmer de serrer sa main en signe de paix. helmer eût un court moment d'indécision avant de s'approcher de la prêtresse. sous le pâle rayon lunaire, il distingua son visage . il en resta quelques instants coît, mais reprit rapidement contenance avant de serrer la main tendue. puis d'un râclement de gorge, helmer souhaita bonne nuit à sa future compagne de route :


"il vous faut regagner votre couche maintenant mademoiselle. la route va êytre longue demain. il sera nécessaire de disposer de toutes vos forces pour accomplir ce pénible voyage. et gageons que nous n'aurons que de courtes pauses..."

puis plongeant son regard dans les yeux bleus-nuits de la jeune elfe, il lui dit :

"vous êtes vraiment très jolie mademoiselle. vous devriez faire attention à vous. d'autres auraient certainement besoin de vos talents et de votre dévotion. nous courrons droit vers un danger mortel. avec tous ces tueurs qui vont nous cueillir à la première occasion...

réfléchissez bien avant d'entreprendre ce voyage. je ne doute pas que votre détermination soit forte, mais vous êtes fraîche et délicate. il me serait extrêment pénible de vous voir en difficulté dans ces montagnes de la mort, ou de vous voir succomber sous les assauts d'une bande de tueurs fous..."


puis helmer salua éléanor et s'engagea dans le corridor pour regagner sa chambre. il stoppa cependant son avancée quelques instants au cas où éléanor aurait quelques chose à lui dire avant qu'il aille se coucher.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: somnambules

Message par Elanor le Mar 11 Mar 2008 - 16:26

Helmer avait parût hésiter avant d’accepter la main tendue qu’elle lui offrait, mais l’impression ne qu’un infime instant. Sa paume, rendue calleuse par l’épée, encercla brièvement la main fine de l’Elfe qui sourit. S’énerver ne servait à rien, de plus, il lui suggérait de rejoindre sa couche afin d’être sur le pied de guerre le lendemain. Cela l’amusa, dans la mesure où elle devait être celle qui avait le moins besoin de sommeil de toute l’équipée. La vie du Temple était calme et elle n’avait pas eu à se battre ce jour là, contrairement à eux. Elle hocha toutefois la tête en signe d’acquiescement.

Le compliment qu’il lui adressa la troubla, elle n’avait pas l’occasion d’en entendre souvent dans le milieu où elle évoluait. Helmer semblait vouloir la pousser à se retirer de l’aventure, la jugeant surement trop peu aguerri à se genre de mission. Mais quoi qu’il en dise, elle avait déjà eu l’occasion de voyager, même seule, dans ces Montagnes qui semblaient l’impressionner. L’endroit n’était certes pas plaisant, mais pas invivable non plus… Elle n’était pas une grande combattante, mais pouvait encore se défendre… Et surtout, elle avait la foi… Et la mort ne l’impressionnait pas le moins du monde…

Le chasseur de prime se retira après lui avoir prodigué ses conseils, mais stoppa sa marche l’espace d’une seconde. Elanor releva les yeux sur lui, même si elle ne le distinguait que peu. Son visage n’était pas visible, mais le sourire de la jeune Elfe était de retour, bien que la curieuse attitude d’Helmer la laissa avec une impression mitigée quand aux buts qu’il poursuivait. Elle en profita pour répondre brièvement :


« Je vous promets de faire attention à moi, mais je ne renoncerais pas. Merci de vous soucier de ma sécurité… Bonne nuit… »

Il disparut à l’angle d’un couloir et Elanor s’éloigna dans l’autre sens, rejoignant sa cellule où elle se coucha et trouva enfin le sommeil bien que ses songes furent perturbés par les images de son passé, la nuit où ses parents étaient décédés…
avatar
Elanor

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 30/01/2008

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elanor
Race: Elfe
Carrière actuelle: Prêtre

Revenir en haut Aller en bas

somnambule

Message par Invité le Mar 11 Mar 2008 - 21:15

helmer reprit sa marche dans les corridors obscurs du monastères, semblant reconnaitre à quelques instants des formes humaines... mais ce n'étaient que les éfigies de la divinité de ce temple, et helmer ne s'arrêta pas pour contempler ces oeuvres d'art.

quand il retrouva enfin sa chambre, il reposa sa dague sous son oreiller, ôta ses bottes et referma les volets . il épousseta son sac, retira son manteau et s'en recouvrit. quelques instants plus tard, helmer dormait d'un sommeil profond. la dernière vision qu'il eût cependant était un trouble anormal : qu'adviendrait-il d'eux ces prochains jours ?...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: somnambules

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum